Accéder au contenu principal

Aller au travail en vélo


Temps de lecture : 4 minutes

Vous avez décidé de vous (re)mettre en selle et de rouler en ville ? Que ce soit pour aller au travail ou pour vous balader, On vous explique les réflexes à adopter.

Un cycliste dans une ville au petit matin

Vous n’en pouvez plus des travaux, des bouchons ou des transports en communs blindés et vous vous êtes décidé à ressortir votre vélo poussiéreux ou à investir dans un VAE tout neuf. Le jour de votre première sortie approche et vous vous posez pas mal de questions sur le fait de rouler en ville ? Suivez le guide.

Faire un check-up complet du vélo

La première chose à faire si vous avez déjà un vélo dont vous ne vous êtes pas servi depuis un moment, ou si vous venez de recevoir un velo que vous avez acheté en ligne est un rapide check-up.

Les vélos urbains sont en général assez robustes mais il y a toujours quelques pièces qui peuvent s’user ou se dégrader avec le temps et en fonction du lieu de conservation de votre monture.

Nous vous conseillons le M check qui permet de ne rien oublier. C’est une méthode anglo-saxonne très facile à suivre pour vérifier et entretenir son vélo soi-même.

Repérer les meilleurs itinéraires

Une autre astuce est de repérer les itinéraires à l’avance, sur google map par exemple. Cela vous permettra d’être moins stressé le jour de votre première sortie. D’ailleurs, il peut-être malin de faire cette première le weekend ou à un moment où la fréquentation est moins importante que d’habitude.

Il existe aussi Géovélo. L’application est dédiée aux sorties vélo en ville. Elle calcul votre itinéraire en fonction de votre type de vélo, de votre vitesse de ou du type de parcours souhaité (du plus rapide au plus sécurisé).

Acquisition de données vélo d'Île-de-France Mobilités - Geovelo

Géovélo choisit en priorité les pistes, bandes cyclables et rues peu passantes pour vous assurer confort, sécurité et tranquillité.

Se laisser du temps

S’il s’agit d’un trajet pour aller au travail, vous constaterez certainement que vous allez plus vite qu’en métro ou en bus. Avant de tenter un contre la montre il vaut mieux quand même se prévoir plus de temps afin de ne pas stresser à l’idée d’être retard et prendre des risques inutiles, laissez ce réflexe aux voitures.

Cohabiter sur la route

Sachez que vous avez autant le droit que les autres de rouler sur la route, mais cela ne vous interdit pas d’être prudent. Même si vous avez la carrure d’un athlète vous ne pourrez rien contre la carrosserie d’une voiture, et finir sous les roues d’un Multipla n’est certainement pas la mort dont vous rêvez, si ? Donc si elles existent et qu’elles sont dans un état correct (ce qui est loin d’être toujours le cas), privilégiez les pistes cyclables mais restez en alerte car bon nombre de motos, scooters, livreurs etc..n’ont toujours pas compris qu’il s’agit d’une chaussée réservée aux vélos (sauf signalisation spécifiant le contraire).

Maintenez vous également à bonne distance (au moins 50 cm) des voitures garées sur la droite. Cela dissuade quelques automobilistes de tenter un dépassement dangereux et réduit le risque d’emportierage. Enfin en ville ne roulez pas sur le trottoir c’est interdit et dangereux pour les piétons.

Un vélib en ville devant une foule dense

Il existe une zone aux alentours du feu arrière d’une voiture que l’on nomme l’angle mort. Dans cette zone il est possible que vous soyez invisible pour un conducteur. Si vous sentez qu’il va tourner évitez de rester à cet endroit, c’est un accident classique. Cet angle mort est généralement plus important encore pour les bus, les camions etc…

Le principe de l'angle mort et ses dangers pour les vélos

Équipements obligatoires

D’une manière générale gardez en-tête qu’il vaut mieux-être visible aux yeux des autres, véhicules et piétons. Même s’ils ne sont pas obligatoires, les feux de jour vous rendent plus visibles et sont donc conseillés.

Pour circuler à vélo, plusieurs accessoires sont obligatoires : casque pour les enfants de moins de 12 ans, gilet de haute visibilité, dispositifs d’éclairage et de signalisation, signal d’avertissement.

les équipements obligatoires à vélo

Illustration 1Crédits : Dila/Diam

Se remettre en selle

Afin de vous faire prendre ou reprendre confiance dans la pratique du vélo, le ministère de la Transition Écologique et Solidaire a pris des mesures d’aide financière et annoncé un plan de 20 millions d’euros : le Coup de Pouce Vélo.

Il s’agit d’un accompagnement qui peut prendre différentes formes selon les besoins : prise en main du vélo, circulation en ville, choix d’un antivol adapté, notions d’autoréparation…

Le Coup de Pouce Vélo s’intègre au dispositif du programme Alvéole, porté en partenariat avec la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette). Il est valable à partir du 11 mai 2020 jusqu’ au 31 décembre 2020.

La liste des établissements de formation référencés est disponible sur la plateforme Alvéole.


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :